Verdi, de Pierre Milza, chez Tempus

Pierre Milza, qui nous a malheureusement quitté en février 2018, est un des plus brillants historiens de l’Italie. J’ai dévoré ses biographies de Garibaldi, de Mussolini, de Napoléon III. Je viens de faire de même avec son ouvrage sur Verdi. Pour l’amoureux de l’Opéra que je suis, Verdi fait figure de demi-dieu. Milza le replace dans le contexte historique et politique de son époque, celle du risorgimento, de l’unification de l’Italie sous l’impulsion de Cavour et du roi Victor-Emmanuel II. Il décrit le rôle de héraut de l’indépendance et de l’unification italienne qu’à tenu Verdi à travers ses opéras, plus ou moins volontairement. Au point que son nom même devint un slogan anti-autrichien et unioniste : Viva Verdi était l’acronyme de Viva Vittorio Emanuele Re D’Italia. Un ouvrage passionnant, rédigé avec toute la rigueur d’un très grand historien.

Pierre Milza

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *