A propos du Général de Gaulle

Il y a quelques jours, je vous proposais de prendre ensemble de la hauteur au travers des lectures que je vous suggère en ces temps de confinement. En cette année anniversaire du Général de Gaulle, pour ce qui est de la hauteur, voilà un sujet tout désigné ! A la fois comme personnage et comme auteur, sujet immense en tout. C’est pourquoi je vous attire vers plusieurs livres, de façon à l’aborder de différentes façons. Au regard de l’objet étudié, vous ne vous étonnerez pas que je vous assène plusieurs milliers de pages.

Commençons par les biographies !

Ma préférence va à celle de Jean Lacouture, chez Seuil. Une somme en trois tomes, une référence qui s’appuie sur toute la rigueur de l’auteur, comme sur la qualité de son écriture et de son style.

On peut citer l’intéressante biographie d’Éric Roussel, disponible en deux tomes chez Tempus. Plus récente, elle se fonde sur de nouvelles archives et des nouvelles documentations apparues depuis peu. C’est un regard plus critique que Roussel nous soumet. Certains disent moins agiographique, d’autres affirment moins respectueuse. Il convient à chacun de se forger son opinion.

Enfin, la biographie de François Kersaudy chez Perrin insiste davantage sur le côté militaire de l’homme. Disons que c’est un intéressant complément !

Mais surtout, c’est à l’amiral Philippe de Gaulle, son fils, que nous devons la plus belle biographie : De Gaulle mon Père, chez Plon en deux tomes. C’est un texte sensible, écrit avec la plus grande pudeur, et qui pourtant nous fait approcher le Général comme aucun auteur n’a su ni pu le faire. La grande Histoire, à laquelle l’amiral a directement participé de bout en bout, et l’homme dans ses moments intimes. Que ce soit l’homme d’état ou le père de famille. Yvonne, son épouse, un roc ; la petite Anne, à la fois immense bonheur et drame de leur vie. En complément, l’amiral a publié un très beau livre de photographies jusqu’ici pour beaucoup inédites, émouvantes, puissantes : Mon Père en Images, chez Michel Lafon. A lire absolument !

S’il y a un livre d’un proche collaborateur du général qu’il faut lire en priorité, c’est la trilogie d’Alain Peyrefitte : C’était De Gaulle, chez Fayard. A l’issue de centaines d’entretiens en tête à tête avec le président de 1959 à 1969, Peyrefitte a tenu scrupuleusement ses notes à jour. Il a attendu trente ans avant de les publier, ne s’estimant pas le droit d’en faire état plus tôt. On y découvre le président De Gaulle réfléchir tout haut, en toute liberté, livrer ses réflexions, ses humeurs. C’est extrêmement impressionnant, et cela éclaire d’un jour particulier toute sa présidence, la compréhension des mécanismes politiques de la Vème République, ses décisions. Un document irremplaçable, écrit avec verve et beaucoup d’élégance.

Pour terminer, il faut, pour tout passionné d’histoire, lire l’œuvre essentielle que constituent les Mémoires de Guerre. C’est un des documents historiques les plus importants de l’histoire de France. C’est aussi une œuvre littéraire qui place le général dans le panthéon des très grands écrivain français. Cette trilogie figure nécessairement dans la bibliothèque d’un « honnête homme ».

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *