Terre Australe

Tome 1 : Un jour, ce sera nous

Date de parution : 24 mars 2020

Éditeur : INB-Editions

ISBN : 978-2-3745-3747-4 – 302 pages – 30 €
E-book 8,99 €

Résumé

Bonaparte est au pouvoir depuis quelques semaines. La France et l’Angleterre sont en guerre. Depuis l’île de France, l’actuelle île Maurice, Surcouf dévaste le commerce de la Compagnie des Indes. Malgré cela, la France s’enorgueillit d’être la république des savants, et l’Angleterre s’honore de ne pas faire la guerre à la science. Aussi, quand Bonaparte envoie une expédition scientifique navale, commandée par le capitaine Baudin, explorer et cartographier les côtes de la lointaine Nouvelle-Hollande, la future Australie, l’Angleterre favorise ce voyage. Mais elle ne manque pas d’envoyer sa propre expédition à sa poursuite, commandée par le capitaine Matthew Flinders.

La trilogie Terre Australe, dont “Un jour, ce sera nous” est le premier tome, raconte cette extraordinaire histoire vraie : dans le Paris du Directoire et du Consulat, à Londres, dans la colonie pénitentiaire de Sydney, au Havre, sur le navire corsaire de Surcouf en plein Océan Indien, espionnage, abordage des navires ennemis, une aventure navale, une aventure humaine, une aventure scientifique, une aventure artistique.

Le trailer de Terre Australe

Les avis de lecteurs

Excellent roman ! À quand la suite ? Jean-Yves, Administrateur Musée National de la Marine, Brest.

J’ai avant tout été impressionné par l’énormité du travail requis pour Terre australe, « en connaisseur » puisque je suis moi-même historien, mais aussi bien sûr pour son intérêt et son caractère attractif pour le grand public cultivé. Je souhaite à l’ouvrage tout le succès qu’il mérite et attends la suite avec impatience ! Louis, diplomate, docteur en histoire, Paris.

(…) L’aventure scientifique de Nicolas Baudin et de ses compagnons est exceptionnelle. L’apport scientifique de l’expédition a été immense et a développé sensiblement les connaissances occidentales sur la faune et la flore dans le monde. Ce premier tome décrit bien l’atmosphère de préparation de l’expédition et la fébrilité de ces explorateurs destinés à vivre une fabuleuse aventure. Jean-Baptiste Gastinne, Maire du Havre.

Malgré une journée chargée, je me suis fait le plaisir (et c’en était un) de lire un peu de Terre Australe. (…) J’aime beaucoup votre œuvre ; vous avez rejoint les rangs des auteurs comme Mary Renault et CS Forester, à ne pas dire Patrick O’Brian. Nicholas, Bushmills, Irlande.

Un roman de mer qui rappelle le souffle de Patrick O’Brian. Des personnages multiples, et très bien campés : Baudin, Surcouf, Jussieu et beaucoup d’autres. Une recherche historique visiblement approfondie. La scène de la prise du Kent par Surcouf en plein océan indien est incroyable. Un vrai grand roman d’aventure. Marie, Le Havre

(…) Tout d’abord, j’ai trouvé que le ton et la voix narrative convenaient parfaitement au sujet et à l’époque. L’évocation du Paris de ces années-là, la vie à bord des bateaux, les histoires intercalées de Surcouf et de Baudin… tout cela est racontée avec verve. Et quel fabuleux vocabulaire ! John, Adelaide, Australie du Sud

(…) Ce livre est très documenté. L’auteur a une connaissance pointue des navires du XVIIIème siècle. Tout le roman est un passionnant manuel de la préparation d’une expédition scientifique au bout du monde à l’époque de Bonaparte. Tout y est, avec plein d’humour pour éviter de se montrer trop rébarbatif. L’évocation de l’île Maurice est un vrai plaisir. Jérôme, Paris

Pour découvrir le livre

AMAZON

FNAC

CULTURA